Avis de tempête sur les gouvernements tchèque et slovaque: Prague et Bratislava évoquent des agitateurs pro-russes mais la raison principale est autre

La forte inflation renforce les oppositions à des exécutifs très affaiblis.

Corentin Léotard, correspondant en Europe centrale
Avis de tempête sur les gouvernements tchèque et slovaque: Prague et Bratislava évoquent des agitateurs pro-russes mais la raison principale est autre
Quelque 70 000 personnes rassemblées contre le gouvernement de Petr Fiala sur la célèbre place Venceslas de Prague le samedi 3 septembre. Voilà de quoi donner des idées dans la Slovaquie voisine, particulièrement à un certain Robert Fico, l'ancien homme fort du pays, qui n'a pas renoncé à revenir au pouvoir, quatre ans et...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité