L’exode d’hommes russes dérange dans les pays d’accueil: "Ces gens ne seront-ils pas à un moment donné utilisés par le Kremlin contre nous?"

Le parcours des Russes fuyant la mobilisation est éreintant et cher, sans garantie de bon accueil à l’étranger. Reportage.

Régis Genté, correspondant à Tbilissi
L’exode d’hommes russes dérange dans les pays d’accueil: "Ces gens ne seront-ils pas à un moment donné utilisés par le Kremlin contre nous?"
©AFP
Les anciennes routes de la colonisation russe deviennent celles de l’exil. Depuis mercredi dernier, des dizaines de milliers d’hommes refusant la mobilisation décrétée par Vladimir Poutine se réfugient dans les ex-républiques soviétiques : 98.000 au...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité