“La nuit de noces de Liz Truss avec l’électorat s’est révélée bien courte”: au congrès conservateur, la Première ministre exposée au vent de la révolte

Le congrès des tories s’est ouvert dans une ambiance de rare fébrilité et de rébellion.

“La nuit de noces de Liz Truss avec l’électorat s’est révélée bien courte”: au congrès conservateur, la Première ministre exposée au vent de la révolte
©AP
Lee Chamberlain lève les yeux au ciel. "La nuit de noces de Liz Truss avec l'électorat s'est révélée bien courte", soupire ce conseiller municipal londonien conservateur qui a fait le déplacement à Birmingham pour le congrès annuel de son parti. Moins d'un mois après être devenue Première ministre, Liz Truss a déjà été forcée de revenir sur la mesure la plus forte de son programme économique, censée prouver que les conservateurs purs et durs avaient enfin pris les rênes du parti : l'abolition du taux d'imposition de 45 % sur les revenus supérieurs...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité