Selon la Commission, "il est grand temps" que la Roumanie et la Bulgarie rejoignent l’espace Schengen

Si la Croatie a des chances d'obtenir le feu vert unanime des Vingt-sept, la Roumanie et la Bulgarie se heurtent toujours à des réticences. Le sujet est à l'agenda de la réunion des ministres de l'Intérieur du 9 décembre.

A picture taken on October 29, 2022, shows a Romanian border police officer inspecting a car on the Romania-Serbia border checkpoint at the Iron Gates bridge over Danube river near the city of Drobeta-Turnu Severin. - Europol announced on November 4, 2022 the arrest of 382 people in late October in an international operation, in which law enforcement agencies from 28 countries mobilized their forces to curb traffickers, operating mainly in the Balkans and Southeast Europe. (Photo by Nikolay DOYCHINOV / AFP)
©AFP or licensors
"Il est grand temps de dire bienvenue" à la Roumanie, à la Bulgarie et à la Croatie dans l’espace de libre-circulation Schengen, a déclaré mercredi Ylva Johansson, commissaire européenne aux Affaires intérieures. Ce message politique fort, appuyé par un rapport très positif sur les progrès de Bucarest et Sofia, s’adresse directement aux Vingt-sept, pour les pousser à débloquer enfin ce dossier sensible. Il faut dire que le cas de la Roumanie et de la Bulgarie devient particulièrement gênant : ces deux États membres de l’Union européenne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité