Des députés français épuisés par leurs nuits blanches à l'Assemblée: "Certains vont sûrement faire un burn-out..."

L'inflation législative prolonge de plus en plus la longueur des débats. En France, il n'y a pas de limite, contrairement à la Suède.

Laure de Charette
Le ministre français de la Santé François Braun, s'adresse aux députés lors d'une session à l'Assemblée nationale à Paris, le 21 novembre 2022.
Le ministre français de la Santé François Braun, s'adresse aux députés lors d'une session à l'Assemblée nationale à Paris, le 21 novembre 2022. ©Geoffroy Van der Hasselt
"Je dois dire que je suis fatiguée". Fraîchement élue au printemps, la députée LFI de Loire-Atlantique Ségolène Amiot, 36 ans, confie sans fard son coup de mou après s’être enquillée trois séances nocturnes cette semaine dans l’hémicycle....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...