”Vermine terroriste” et boycott d’un sommet : Belgrade s’enfonce dans la confrontation

Une récente sortie du Président Aleksandar Vucic trahit un climat de tensions inédit.

Le président de Serbie Aleksandar Vucic.
Le président de Serbie Aleksandar Vucic. ©AP
Et voilà que le Premier ministre kosovare Albin Kurti ne serait rien d’autre qu’une “vermine terroriste”, selon le Président serbe Aleksandar Vucic. L’insulte, lancée le 1er décembre dans un entretien télévisé, sera difficile à faire oublier. Elle renforce les inquiétudes quant à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité