Alors que l'Italie a officiellement dépassé le million de cas de Covid-19 mercredi, certains hôpitaux du pays sont au bord de la rupture. A Naples, l'hôpital Cotugno est ainsi contraint de soigner les patients directement sur le parking.

Faute de place, l'établissement doit faire un tri entre les patients dont l'état nécessite d'entrer immédiatement dans le bâtiment et ceux qui peuvent attendre. S'ils peuvent attendre mais souffrent de difficultés respiratoires, les malades reçoivent des bonbonnes d'oxygène directement dans leur voiture.

"Nous fournissons de l'oxygène aux patients qui en ont besoin pour éviter que leur cas s'aggrave dans la voiture", explique un médecin italien, interrogé dans un reportage de France 2. Dans cette ville de Campanie, la situation est très préoccupante. La pénurie de places, de personnel mais aussi de matériel est bien présente. "Dans la région, le temps d'attente pour une bonbonne d'oxygène monte à trois jours", souligne un pharmacien.

Les hôpitaux tentent de répartir les malades comme ils peuvent mais des ambulances se retrouvent à faire la file devant les hôpitaux.

Giuseppe Galano, le patron des urgences, exige un confinement généralisé. "Penser qu'une personne est malade et qu'on ne puisse pas la secourir me rend malade". 

Pour l'instant, les commerces sont toujours ouverts à Naples, mais des mesures plus strictes pourraient entrer en vigueur d'ici quelques jours.