Regroupés au balcon, où les places sont moins chères, des spectateurs ont manifesté leur mécontentement en applaudissant et en criant "suspension" dimanche soir. Ils protestaient contre l'écart laissé entre les places assises à l'étage. Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent que quasiment tous les sièges y sont occupés. Dans la fosse, des sièges, parfois presque des rangées, sont inoccupés.

Dans un communiqué officiel, le théâtre précise que "905 sièges étaient occupés (51,5 % de la capacité totale de la salle) et qu'un groupe de spectateurs a exprimé son désaccord avec l'emplacement de leurs sièges".

Dans cette déclaration officielle, le Teatro Real explique qu'"après le déplacement d'une grande partie des spectateurs protestataires et deux tentatives de représentation de l'opéra par le chef d'orchestre et tous les artistes et techniciens devant participer à la représentation, un très petit groupe a insisté pour poursuivre ses protestations afin de boycotter celle-ci. Raison pour laquelle elle a dû être suspendue, vers 21h10."

Selon Gregorio Marañón, président de l'institution, "le Théâtre Royal a respecté les normes de sécurité sanitaires de la région de Madrid et les a même renforcées". L'occupation de la salle était en deçà des 75% établis par la région de Madrid pour freiner la propagation du Covid-19. Il précise que les normes n’exigeaient pas un siège libre entre deux spectateurs, mais un espace d'1,5 mètres ou, à défaut, le port du masque, dans tous les cas obligatoire au théâtre.