Longuement entendue la semaine dernière par les enquêteurs de la brigade des mineurs de Paris en charge de l’affaire Richard Berry, Coline, la fille de l’acteur qu’elle accuse d’agressions sexuelles, inceste et viols, a pris la parole, mais en public cette fois. Ce lundi 15 février, elle était l’invitée de France Info. Elle déclare être soulagée depuis le dépôt de sa plainte contre son père et son ex-épouse Jeane Manson. “Je suis même heureuse et contente qu’il puisse y avoir une enquête sérieuse, pointilleuse, a-t-elle déclaré. C’est peut-être très candide, mais je suis sereine et ça m’a apaisé.”

Une souffrance supplémentaire

Elle dit aussi avoir eu des échanges avec son père à propos des faits qu’elle lui reproche. “Soit il minimise en les considérant comme anecdotiques, soit il considère que c’est la faute de Jeane Manson, dont il aurait subi la liberté sexuelle”, a-t-elle affirmé. “Ou alors, je suis traitée de folle. Ça dépend.”

Quoi qu’il en soit, Coline Berry-Rojtman dit ne pas avoir obtenu une quelconque reconnaissance des faits, un déni qui vient alourdir sa souffrance. “C’est une destruction qui vient s’ajouter à la déchirure que je vis depuis toutes ces années.”

Une famille divisée

Depuis le dépôt de la plainte mentionnée ci-dessus, le clan Berry a volé en éclat, chacun ralliant un parti ou l’autre. Coline Berry-Rojtman peut compter sur le soutien de sa mère, Catherine Hiegel, de sa cousine Marilou Berry et de Josiane Balasko, la mère de cette dernière.

De son côté, Richard Berry nie catégoriquement toutes les accusations portées contre lui. Après avoir reçu le soutien de sa femme Pascale Louange, de sa fille Joséphine et de Shirel, la fille de Jeane Manson, c’est à présent sa sœur cadette qui s’est rangée à ses côtés. Dans Le Parisien, Marie Berry dénonce les élucubrations de sa nièce. “(Elle) a déjà par le passé énoncé des vérités qui n’en étaient pas, ou à moitié, des récits démentis… Cela a contribué à forger ma conviction”, explique-t-elle.

Une coïncidence?

Marie Berry épingle aussi ce qui à ses yeux n’est pas une coïncidence. “Ces accusations, explique-t-elle, sont intervenues alors qu’elle (Coline Berry-Rojtman, NdlR.) était âgée de 38 ans et attendait son dernier enfant. Pascale, l’épouse actuelle de Richard, était également enceinte. Je pense que Coline a terriblement souffert de l’absence de son père qui n’était pas là pour elle, à l’inverse de ses demi-sœurs. Une fois adulte, il l’a aidée dans sa carrière mais cela ne compensait pas tout. Elle se sentait éclipsée chaque fois qu’une nouvelle femme entrait dans sa vie. […] Dès qu’il quittait une de ses compagnes, elle revivait.”