"Je n'étais plus en capacité de mener ce combat", a confié le quinquagénaire, admis au CHU de Dijon pour y recevoir des soins palliatifs après avoir récusé lundi soir son refus de soins alors que son état s'aggravait. M. Cocq a assuré à l'AFP qu'"à quelques minutes près", il n'aurait "plus été là pour (nous) parler".

Cet homme de 57 ans, atteint d'une maladie orpheline incurable, avait décidé de cesser tout traitement et de diffuser sa fin de vie dès samedi dernier en direct sur Facebook. Samedi midi cependant, Facebook avait bloqué la diffusion en vidéo.