Alain Cocq est atteint d'une maladie incurable et veut se laisser mourir en direct sur internet. Une manière de faire interdite par Facebook qui a tout simplement décidé de bloquer son accès à la vidéo. Il milite depuis plusieurs années pour le suicide assisté, mais la loi en France ne permet pas à Alain Cocq, malgré sa maladie, d'être aidé pour mettre fin à ses jours.

C'est seul, loin de tous les remous que provoque son histoire partout en France, que l'homme de 57 ans s'apprête à vivre ses derniers jours. Son amie et avocate, Sophie Medjeberg, a décrit à la radio française RTL qu'Alain Cocq était dernièrement très affaibli. "Alain ne peut pas prendre de morphine car il la régurgite. C'était pourtant le seul médicament qu'il s'autorisait pour ne pas souffrir. Hier, son aide médico-psychologique nous a expliqué qu'Alain dormait la majorité du temps et que sa température corporelle variait beaucoup, un état qui ne lui permet pas de diffuser des vidéos."

Samedi, après le blocage de Facebook, une autre solution pour diffuser sa mort en direct avait été envisagée, puis rapidement abandonnée.

Aujourd'hui, l'homme est entouré seulement de ses trois aides-soignants qui se relaient jour et nuit à son chevet.