Quinze personnes ont été blessées dans cette ville de Rhénanie-Palatinat, non loin de la frontière avec le Luxembourg.

Un bébé de seulement 9 semaines, et non 9 mois comme annoncé au préalable, fait partie des victimes. Les autres personnes décédées sont le père de 45 ans du nourrisson, et trois femmes de 25, 52 et 73 ans, a confirmé la police de Trèves

"Les nouvelles en provenance de Trèves me rendent très tristes. Mes condoléances vont aux proches des victimes, qui ont été arrachées à la vie de manière si subite et si violente", a réagi la chancelière Angela Merkel, selon un tweet posté par un porte-parole.

La voiture, conduite par un natif de la région âgé de 51 ans et souffrant de troubles psychiatriques, a parcouru entre 600 mètres et un kilomètre à vive allure dans une zone piétonne de Trèves, percutant tout sur son passage.

"C'est une scène d'horreur", a déploré un porte-parole de la police. En plus des blessés, dont la mère du bébé, "de nombreuses personnes traumatisées ont besoin de soins", a-t-il précisé.

Le conducteur allemand a été intercepté par la police qui exclut à ce stade l'hypothèse d'un motif politique, terroriste ou religieux pour son acte.

Plusieurs attaques à la voiture-bélier ont été menées ces dernières années en Allemagne par des forcenés souffrant de troubles psychologiques.

La plus grave avait été perpétrée en avril 2018 à Münster. Un homme avait foncé avec un camping-car sur un groupe de personnes réunies devant un restaurant, tuant cinq d'entre elles, avant de se suicider par balle.