Le bourgmestre d'alors de la capitale néerlandaise, Job Cohen, avait célébré ce jour-là les quatre premiers mariages gays. Plusieurs festivités sont prévues dans le cadre de cet anniversaire. Les drapeaux arc-en-ciel flotteront un peu partout dans la ville et un gâteau de mariage géant passera par les célèbres canaux. Les habitants de la capitale peuvent demander un poster arc-en-ciel auprès de l'administration locale afin d'afficher sur leur maison leur soutien à la cause LGBT+.

Une promenade à la thématique arc-en-ciel permettra aussi de visiter vingt endroits de la ville qui ont joué un rôle important dans la lutte pour l'acceptation et l'égalité des droits des citoyens LGBT+.

Les autorités locales estiment cependant que des efforts doivent encore être menés. "Des droits égaux ne signifient pas automatiquement une égalité de traitement pour tous. De nombreuses personnes LGBT+ vivant à Amsterdam font encore face à des pratiques d'exclusion, de discrimination, voire à des violences. C'est inacceptable."

Cette première union gay en 2001 aux Pays-Bas est intervenue après plusieurs années de lutte de la communauté homosexuelle locale. Depuis, plusieurs pays de par le monde ont suivi l'exemple néerlandais. En janvier 2003, la Belgique devenait la deuxième nation à reconnaître ces mariages.