Transformé par l’apnée, Arthur Guérin-Boëri joue avec l’envie de respirer, lui qui peut tenir plus de sept minutes sous l’eau. Quintuple champion du monde aux multiples records, il se lance dans un nouvel exploit : nager 120 m sous la glace, dans une eau à un degré.

Ce jeudi, dans les eaux du lac Sonnanen en Finlande, Arthur Guérin-Boëri tentera de signer la plus longue distance jamais réalisée sous la glace en apnée dynamique (nage à l’horizontale, pas en profondeur) à la brasse, vêtu d’une combinaison de 2 millimètres d’épaisseur.

Un nouveau pari pour le champion de 36 ans, qui avait déjà marqué l’histoire de l’apnée sous glace, devenue une discipline à part entière de la Fédération internationale de plongée (CMAS) depuis janvier. En mars 2017, il avait effectué 175 m en combinaison (5 mm d’épaisseur) et avec monopalme, dans ce même lac Sonnanen.

C’était ses premières coulées sous la glace, après une carrière riche en piscine marquée par la plus longue distance nagée sous l’eau (en bassin), soit 300 m.

"J’en avais marre de voir les carreaux qui défilent", raconte l’apnéiste sur son choix de basculer aujourd’hui sous la glace.

Ses études d’ingénieur du son n’ont pas convaincu ce guitariste et chanteur. Chauffeur de maître pour les grands hôtels parisiens, il s’intéresse à l’apnée en voulant se remettre sérieusement au sport.

Le plongeur, au physique impressionnant (1,97 m), a maîtrisé son envie de respirer durant les 7 minutes et 28 secondes nécessaires pour son record personnel en apnée statique (en piscine sans bouger). Il a effectué ses 300 m de distance en 4 min 30. Il détient aussi une performance en brasse sous l’eau sur 221 m en 4 min 50.

Jeudi, il tentera donc d’établir une performance, pour laquelle il se prépare depuis l’été dernier, en prenant des douches froides presque tous les jours, en s’entraînant tout l’hiver en immersion dans les eaux froides à Chamonix, voire dans le canal de l’Ourcq à Paris.

Ensuite, il reprendra l’entraînement pour un nouveau record, programmé en mars 2022 au Canada (près de Montréal) : nager la plus longue distance sous la glace en slip de bain. Il se projette sur 105 m.