Cette enquête, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), a été ouverte "à la suite de la diffusion de différentes photographies en lien avec l'enquête portant sur les faits de tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste, commis ce jour dans le 11ème arrondissement de Paris", précise le procureur de Paris.

Sur l'une des photos, diffusée quelques heures après l'attaque notamment sur les réseaux sociaux, figure un homme présenté comme le premier suspect interpellé place de la Bastille par la police et que le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard a désigné comme "auteur principal" de l'attaque.

Vêtu d'un survêtement gris, assis sur une chaise, l'homme regarde l'objectif et semble avoir les mains entravées dans le dos.

L'attaque au hachoir a fait deux blessés, des employés de l'agence Premières Lignes, dont les locaux sont situés au 10, rue Nicolas Appert (XIe arrondissement), le même immeuble qui abritait les anciens locaux de Charlie Hebdo.


La société de production avait aidé à produire un documentaire sur les attaques contre Charlie Hebdo. Intitulé "Trois jours de terreur: les attaques de Charlie Hebdo", il avait été produit pour la chaîne américaine HBO, la BBC et France 2.

L'attaque de vendredi est intervenue en plein procès de l'attentat meurtrier qui avait visé l'hebdomadaire satirique en janvier 2015.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a été saisi d'une enquête pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste", confiée à la brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Outre la personne accusée d'être l'"auteur principal" de l'attaque, une deuxième personne a été placée en garde à vue et des "vérifications" sont en cours sur ses "relations" avec le premier homme interpellé.

Le premier suspect, né au Pakistan, est âgé de 18 ans et le second, de 33 ans, selon une source proche du dossier.