Après quatre ans d'enquête tentaculaire, 20 personnes ont été renvoyées aux assises pour les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts et 350 blessés, a annoncé lundi le parquet national antiterroriste (Pnat). 

Parmi les personnes à l'encontre desquelles les juges d'instruction ont ordonné un procès dans leur ordonnance rendue lundi figure le Belge Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos du 13-Novembre, et six personnes visées par un mandat d'arrêt d'international, dont Oussama Atar et les frères Clain qui sont tous trois présumés morts.