Vingt personnes seront jugées devant la cour d'assises spéciale de Paris, dont le Franco-Belge Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos qui ont frappé des terrasses de bar et la salle de spectacle du Bataclan au cœur de la capitale, ainsi que les abords du Stade de France, lors de ces attaques revendiquées par l'organisation État islamique (EI).