Durant la pandémie du Covid-19, de nombreux sites touristiques ont été contraints de fermer leurs portes. Ce mercredi, plusieurs d'entre eux ont décidé d'accueillir à nouveau les touristes. Avec, forcément, des mesures sanitaires renforcées.

Le musée d'Auschwitz-Birkenau a rouvert ses portes au public mercredi après près de quatre mois de fermeture due à la pandémie, qui avait poussé le site à faire appel à l'aide financière quand ses sources quotidiennes de revenus s'étaient taries. Installé sur le lieu de l'ancien camp nazi de la mort, le site attire en temps normal plus de deux millions de visiteurs par an. La fermeture cette année n'avait pas de précédent.

"Nous avons rouvert, mais avec plusieurs mesures sanitaires préventives pour les visiteurs, à savoir les visites par petits groupes, le respect des distances, le masque obligatoire à l'intérieur et du désinfectant pour les mains", a indiqué à l'AFP le porte-parole du musée, Bartosz Bartyzel.

Selon lui, environ 1.000 visiteurs, Polonais et étrangers, avaient réservé leur visite via le site Web du musée pour mercredi.

"Les futures réservations dépendent beaucoup de l'évolution de la pandémie, la situation est encore incertaine", a ajouté M. Bartyzel.

L'Egypte relance le secteur touristique, poids lourd de l'économie du pays

En Egypte aussi, le tourisme reprend. Les pyramides du plateau de Gizeh, site phare du tourisme égyptien près du Caire, ont rouvert au public mercredi après avoir fermé en mars en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'Egypte a décidé mi-juin de rouvrir son espace aérien ainsi qu'une partie de ses sites touristiques, afin de relancer le tourisme, un secteur qui a enregistré de lourdes pertes financières pendant les quelque trois mois de fermeture dus à la maladie Covid-19.

Quelques dizaines de touristes étaient présents sur le site de la vaste nécropole royale mercredi.

© AFP

Selon Fatma Baioumy, guide touristique sur le plateau de Gizeh, le site est "sûr". "Il y a beaucoup de mesures de protection (...) ils désinfectent tout, les visiteurs, les sacs", a-t-elle dit.

Après trois mois de fermeture et de couvre-feu nocturne décrétés pour lutter contre le Covid-19, l'Egypte a commencé à mettre en place des mesures de réouverture progressive.

Le tourisme, poids lourd de l'économie égyptienne, a longtemps été moribond après les années d'instabilité politique ayant suivi la révolte de 2011. Pour ce secteur, qui enregistrait depuis 2017 un retour progressif des visiteurs étrangers sur les bords du Nil et de la mer Rouge, la pandémie de Covid-19 a marqué un nouveau coup dur.