"Les troubles dans le pays ont perdu de leur caractère massif", a cependant jugé le service de presse du ministère sur son compte Telegram, "mais le niveau d'agressivité à l'égard des forces de l'ordre reste élevé".

Il a relevé que 103 policiers avaient été blessés depuis dimanche, dont 28 sont hospitalisés.

Le ministère n'a pas apporté de précisions quant au bilan côté manifestants, contre lesquels des balles en caoutchouc, coup de matraques et grenades sonores sont utilisés sans retenue.