Londres et Madrid sont parvenus à "un accord de principe" à propos de Gibraltar, qui permettra de maintenir la liberté de mouvement à la frontière entre l'Espagne et l'enclave britannique située au sud de la péninsule ibérique, a annoncé jeudi la ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha González Laya.

L'accord a été atteint quelques heures seulement avant l'entrée en vigueur du Brexit, jeudi à minuit (23H00 GMT), et évite ainsi que la frontière entre Gibraltar et l'Espagne se transforme à partir de vendredi en une frontière "dure" entre le Royaume-Uni et l'UE.


Les accords de Schengen s'appliqueront désormais à Gibraltar

Les accords de Schengen, qui garantissent la libre circulation des personnes entre 26 Etats européens sans contrôle des passeports, s'appliqueront désormais à l'enclave britannique de Gibraltar, situé au sud de la péninsule britannique, a précisé plus tard la ministre espagnole des Affaires étrangères.

"Il n'y a plus de barrière. Schengen s'applique à Gibraltar (dans ses relations) avec l'Espagne, ce qui permet de supprimer les contrôles entre Gibraltar et l'Espagne, cela permet de retirer la barrière", a déclaré Arancha González Laya à quelques heures de l'entrée en vigueur du Brexit.