L'UE et le Royaume-Uni ont indiqué au cours du week-end qu'il n'y avait pas de place pour d'autres compromis. Mais selon Bloomberg, le Royaume-Uni a offert des concessions supplémentaires lundi, si l'UE venait lâcher du lest dans d'autres domaines.

Selon la dernière proposition, l'Union devrait réduire d'un tiers la pêche dans les eaux britanniques. La semaine dernière, le Royaume-Uni avait insisté sur une réduction de 60%, précise Bloomberg. L'agence note qu'en plus des droits de pêche, d'autres questions doivent être clarifiées.

Si l'UE et le Royaume-Uni ne parviennent pas à un accord, le commerce et le trafic entre eux seront soumis à des contrôles, des redevances et des formalités administratives dès le début de l'année 2021.