"C'est un moment incroyable. Nous avons notre liberté entre nos mains et il nous revient d'en tirer le meilleur parti", a déclaré Boris Johnson, dans son allocution du Nouvel An.

Après un demi-siècle d'intégration européenne, le Brexit devient réalité pour le Royaume-Uni, sorti officiellement de l'UE ce 31 janvier mais ayant bénéficié d'une période transitoire pour amortir le choc.

Boris Johnson espère aussi rassembler des Britanniques qui se sont déchirés sur le Brexit, au point de voir l'unité du pays se fissurer, l'Irlande du Nord et l'Ecosse ayant voté en majorité contre la sortie de l'UE.

"Je pense que l'instinct écrasant du peuple de ce pays sera de se rassembler en un Royaume-Uni où l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord travaillent ensemble pour exprimer nos valeurs dans le monde entier", a estimé le chef du gouvernement conservateur, grand artisan du Brexit.

"Un Royaume-Uni ouvert, généreux, tourné vers l'extérieur, internationaliste et pratiquant le libre échange", a-t-il poursuivi.