Les 27 ont donné leur feu vert pour lancer des négociations "intenses" sur le Brexit avec les Britanniques, lors d'une réunion avec Michel Barnier, à 20 jours du divorce, ont indiqué vendredi des souces européennes.

De son côté, la Commission européenne a annoncé que Londres et Bruxelles s'étaient "mis d'accord pour intensifier les dicussions au cours des prochains jours", selon un communiqué publié à la suite d'une rencontre à Bruxelles entre le négociateur de l'UE Michel Barnier et son homologue britannique Stephen Barclay.

M. Barnier a par ailleurs qualifié sa rencontre avec M. Barclay de "constructive" tout en appelant à "la patience".

Le feu vert des Européens est intervenu alors qu'une réunion entre le négociateur en chef européen et les ambassadeurs des 27 partenaires du Royaume-Uni, est toujours en cours vendredi en début d'après-midi.

Une note un peu plus optimiste que ces derniers jours à Bruxelles alors que Londres et Dubin avaient assuré jeudi entrevoir un "chemin" vers un compromis sur la question clé de la frontière irlandaise. Sans cependant dire concrètement comment ils comptaient sortir les négociations de l'ornière.

L'Irlande, très soutenue par les Européens, sera en première ligne en cas de divorce sans accord le 31 octobre.

Ce feu vert est intervenu à moins d'une semaine d'un sommet européen décisif, les 17 et 18 octobre.