Le Premier ministre britannique Boris Johnson a estimé jeudi, lors d'un appel à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qu'un accord commercial post-Brexit était "désirable", tout en exprimant sa "déception" sur le peu d'avancées ces deux dernières semaines".

"Le Premier ministre a déclaré qu'il attendait avec impatience les résultats du sommet européen" jeudi, avant de "présenter les prochaines étapes pour le Royaume-Uni", a précisé Downing street dans son communiqué.

L'UE vise un accord "mais pas à n'importe quel prix"

L'Union européenne "travaille" pour obtenir un accord post-Brexit avec le Royaume-Uni, "mais pas à n'importe quel prix", a averti mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

"Il faut que les conditions soient justes en ce qui concerne la pêche, les conditions de concurrence équitables et les mécanismes de gouvernance. Il reste beaucoup de travail devant nous", a-t-elle insisté dans un tweet. Le président du Conseil européen Charles Michel, qui participait à l'appel, a lui réclamé des "avancées" dans les négociations.