L'homme a été retrouvé flottant à la dérive, non loin du rivage, a expliqué un porte-parole de la délégation.

Il s'agit du deuxième décès après celui d'un autre homme qui s'était noyé lundi, la première journée de cet afflux inédit, où des milliers de personnes tentent cette courte traversée vers Ceuta, l'une des deux seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Europe.

L'arrivée de 8.000 migrants à la nage depuis le début de la semaine dans la petite enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc, a provoqué une crise migratoire sans précédent, avec en toile de fond des tensions diplomatiques entre Madrid et Rabat.

Plus de 6.000 d'entre eux ont déjà été renvoyés, selon le gouvernement espagnol.