Le président du Conseil européen Charles Michel a convoqué un sommet européen exceptionnel le 20 février prochain afin d'y évoquer le budget 2021-2027.

"Le temps est venu de trouver un accord sur le budget pluriannuel" de l'Union européenne, écrit-il notamment dans l'invitation adressée aux 27 chefs d'Etat et de gouvernement. Le budget actuel ne courant que jusqu'à la fin de cette année, il est urgent que les Etats-membres s'entendent sur la future répartition des moyens européens pour la période allant de 2021 à 2027.

"Tout report créerait de graves problèmes pratiques et politiques et compromettrait la poursuite des programmes et politiques actuels ainsi que le lancement de nouveaux", souligne Charles Michel.

"Je suis pleinement conscient que ces négociations sont parmi les plus difficiles auxquelles nous ayons à faire face. Mais je suis également convaincu qu'avec du bon sens et de la détermination, nous pouvons parvenir à un accord qui profitera à tous les Européens", ajoute-t-il en appelant "chacun à faire preuve d'un esprit de compromis".

Les Etats membres sont divisés sur la question du prochain budget pluriannuel de l'UE, le premier sans le Royaume-Uni, qui doit quitter l'Union le 31 janvier.

La Finlande, qui assurait la présidence tournante de l'UE au deuxième semestre 2019, a soumis en fin d'année un projet de budget de 1.087 milliards d'euros, représentant 1,07% du Revenu national brut des Etats membres, après avoir taillé près de 200 milliards dans la proposition présentée par la Commission européenne.

Les coupes proposées dans le projet de budget ont été jugées "inacceptables" par la Commission et le Parlement européen.