Le dispositif anti-migrants, agrémenté de fil barbelé, devrait s'étendre sur 11 kilomètres dans un premier temps.

La République de Chypre, membre de l'UE depuis 2004, a connu une augmentation du nombre de demandeurs d'asile ces derniers mois. Beaucoup entrent en traversant illégalement la zone tampon surveillée par l'Onu qui divise l'île entre la République de Chypre (sud) et la RTCN, reconnue uniquement par Ankara.

Les autorités chypriotes disent avoir enregistré la plus forte proportion de demandes d'asile dans l'UE ces quatre dernières années, à 4% de sa population, contre une moyenne de près de 1% dans le reste de l'UE.