Le dernier Comité de concertation a permis aux Belges de souffler un peu. Entre la réouverture très attendue des terrasses et la suppression du couvre-feu, les premiers assouplissements des mesures vont permettre de relâcher la pression et de reprendre certaines activités. "Je crois que tout le monde en a besoin, de respirer un peu", déclarait Frank Vandenbroucke ce week-end, espérant que la prudence soit tout de même de mise face à la menace des variants indien et brésilien. Mais si la Belgique déconfine pas à pas, qu'en est-il des pays voisins ?

Un assouplissement progressif critiqué aux Pays-Bas

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé mardi passé l'assouplissement des mesures contre le Covid avec notamment la levée du couvre-feu et la réouverture partielle des terrasses des cafés. Dès demain, les habitants des Pays-Bas pourront donc profiter d'un verre en terrasse entre 12h et 18h. Ils seront également autorisés à recevoir deux personnes à domicile par jour au lieu d'une.

Une étape "prudente", selon Mark Rutte, qui suscite pourtant de nombreuses critiques. Pour de nombreux experts, la situation sanitaire du pays ne permet pas un tel assouplissement. En cause : le "code noir", qui menace encore les hôpitaux néerlandais. Celui-ci signifie qu'un tri est effectué dans les hôpitaux et qu'un patient ne peut pas être admis aux soins intensifs si ses chances de survie sont faibles ou son espérance de vie courte.

Emmanuel Macron donne de l'espoir aux Français

Les élèves français retrouvaient ce lundi le chemin de l'école après trois semaines de fermeture, première étape importante du plan de déconfinement. Dès le 3 mai, les restrictions de déplacement encore en vigueur à l'intérieur du pays seront levées. Emmanuel Macron a laissé entendre que le couvre-feu pourrait, lui aussi, être levé. Interrogé à ce sujet lors d'une visite dans une école, le président a assuré que le gouvernement allait "essayer de le décaler un peu, car 19 heures, c'est très tôt".


En ce qui concerne la réouverture des terrasses et restaurants, ainsi que l'accès aux lieux culturels, les Français devront encore se montrer patients. Il faudra attendre la mi-mai, si la situation sanitaire le permet, pour y avoir à nouveau accès. La situation pourrait d'ailleurs différer d'un département à l'autre, en fonction de l'évolution des chiffres.


Le Royaume-Uni, champion de la vaccination

Malgré sa campagne de vaccination, saluée pour son efficacité, le Royaume-Uni reste prudent. Si près de 50% de sa population a reçu au moins une première dose de vaccin contre le Covid-19, s'approchant du seuil de 70% à 80% désiré pour bénéficier d'une immunité collective, Boris Johnson et son gouvernement avancent lentement. Après trois mois de confinement strict, la réouverture partielle (seulement à l'extérieur) des pubs et restaurants le 12 avril avait soulagé les Anglais. Les magasins avaient eux-aussi pu rouvrir leurs portes.

Pour les activités en intérieur, comme les musées et cinéma, il faudra attendre le 17 mai. Les voyages à l'étranger restent pour le moment interdits.

La vie presque comme avant en Italie

Seule la Sardaigne est toujours considérée comme "zone rouge". Cinq régions sont en orange tandis que la majorité de l'Italie (14 régions) sont classées en jaune, soit le niveau de risque le plus bas. Un soulagement puisque de nouveaux assouplissements ont été possibles : les bars et restaurants des zones jaunes sont désormais autorisés à servir à nouveau la clientèle en terrasse. Du côté de la culture, cinémas, théâtres et salles de concert peuvent eux-aussi accueillir du public, à hauteur de 50% de leur capacité habituelle. Le couvre-feu, entre 22h et 5h du matin, s'applique quant à lui toujours à l'ensemble du pays.


L'Allemagne à contre-courant

Contrairement à la plupart des pays européens et malgré un déconfinement prévu début mars, l'Allemagne a dû serrer la vis. Berlin a annoncé imposer un couvre-feu national face à la recrudescence des cas et à la menace des différents variants. Celui-ci sera actif de 22h à 5h du matin. Aucun calendrier de déconfinement n'est prévu pour l'heure.

Tous les magasins ouverts en Autriche

Vienne est devenu mardi la dernière région autrichienne à autoriser la réouverture des magasins. A partir de la semaine prochaine, l'ensemble des commerces de détail du pays seront donc à nouveau ouverts. Début mai, tous les musées de la capitale autrichienne doivent également rouvrir leurs portes. Les restaurants, les hôtels, les salles de sports ainsi que les établissements culturels pourront rouvrir à partir du 19 mai, à condition de disposer d'un dispositif d'hygiène incluant des tests pour les visiteurs.

Les infections en Autriche ont récemment diminué, le taux d'incidence sur sept jours étant tombé à 170 cas pour 100.000 habitants en une semaine.