Lors de leur premier entretien téléphonique depuis la reprise de ces hostilités fin septembre, les deux dirigeants ont convenu de "l'urgente nécessité d'efforts solidaires pour mettre fin le plus rapidement au bain de sang" dans ce conflit, selon la présidence russe.