Des mesures seront "finalisées et annoncées dans les prochaines heures" sur les frontières extérieures de l'Union européenne pour lutter contre le coronavirus, a indiqué lundi l'Elysée, après une discussion entre Emmanuel Macron et des responsables européens.

Au cours de ces échanges avec Angela Merkel et les présidents du Conseil européen Charles Michel et de la Commission Ursula Von der Leyen, le chef de l'Etat a appelé à "intensifier la coordination européenne et acter rapidement des mesures efficaces et concertées, notamment concernant les frontières de l'UE", tout en condamnant "les mesures unilatérales non concertées prises aux frontières par un certain nombre d'Etats membres de l'UE".

Dans un tweet envoyé en fin de matinée, Emmanuel Macron a précisé: "Nous travaillons entre Européens. Des décisions exigeantes dans les prochaines heures".

Charles Michel a convoqué mardi à 17H00 une réunion extraordinaire des 27 dirigeants de l'UE, qui se tiendra en visioconférence comme la semaine dernière.

Au cours de ses échanges avec les dirigeants européens, Emmanuel Macron a insisté sur "la nécessité d'avoir un processus de décision exigeant, rapide et coordonné" au niveau des 27.

Ayant dépassé la barre des 2.000 décès, l'Europe est devenue le coeur de la pandémie.

Plusieurs pays ont pris ces derniers jours des mesures de restriction vis-à-vis de voyageurs venant d'autres pays européens, comme la Slovaquie et la République Tchèque qui ont annoncé la fermeture quasi totale de leurs frontières aux étrangers, l'Autriche et la Hongrie qui ont restreint les entrées pour l'Italie, ou la Slovénie qui a instauré des contrôles sanitaires aux frontières.

L'Allemagne a mis en oeuvre lundi matin des contrôles aux frontières avec cinq pays: la France, l'Autriche, le Danemark et le Luxembourg, mais aussi la Suisse qui fait partie de l'espace Schengen.