L'épidémie de Covid-19 a tué 20.796 personnes en France depuis début mars, dont 531 décès enregistrés depuis lundi, mais la pression sur les hôpitaux continue progressivement à s'alléger, a annoncé mardi le directeur général de la Santé.

Au total, 12.900 personnes sont décédées à l'hôpital, soit 387 de plus depuis lundi, et 7.896 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux (+144), a déclaré Jérôme Salomon lors de son point presse quotidien.

Mais le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation poursuit sa lente décrue.

Pour le treizième jour consécutif, le nombre de personnes en réanimation, un indicateur très scruté par les professionnels car baromètre de la pression pesant sur le système hospitalier, est en baisse: 250 personnes de moins en 24 heures, un chiffre plus élevé que ces derniers jours (-61 lundi, -89 dimanche, -194 samedi)...

Toutefois, 5.433 personnes demeurent en réanimation, toujours plus que les capacités initiales de la France en la matière avant le début de l'épidémie, qui étaient de 5.000 lits.

En réanimation, "nous sommes passés de 5.000 à 10.000 lits, ce que personne n'imaginait possible", a ajouté M. Salomon, qui a prévenu que "nous ne pouvons pas tenir longtemps" cette capacité de 10.000, "liée à la déprogrammation" de certaines opérations.

Et pour le septième jour consécutif, le nombre de personnes hospitalisées baisse également: elles étaient mardi 30.106 en France, soit 478 de moins en 24 heures.

"La circulation du virus demeure à un niveau élevé, nous devons donc rester pleinement mobilisés", a répété Jérôme Salomon, en rappelant l'importance de respecter le confinement et les "gestes barrières" pour contrer la propagation de la maladie.

"Ce que l'on fait aujourd'hui et demain conditionne le nombre de patients en réanimation le 11 mai", date à laquelle, si tout va bien, débutera le déconfinement progressif en France, a souligné le numéro 2 du ministère de la Santé. "Nous sommes tous debout sur le frein et nous pouvons tous influer sur le nombre de patients en réanimation le 11 mai", a-t-il insisté.

Depuis le début de l'épidémie, plus de 39.000 personnes sont sorties guéries des hôpitaux français.