Les derniers touristes confinés dans un hôtel de l'île espagnole de Tenerife, dans l'archipel des Canaries, en raison du coronavirus, ont pu en sortir mardi après 14 jours de quarantaine, a-t-on appris auprès des autorités et de l'établissement.

Les employés de l'hôtel et le personnel médical ont applaudi et acclamé la police lorsqu'un agent a coupé mardi le ruban en plastique qui barrait l'accès de l'hôtel H10 Costa Adeje Palace, selon les images diffusées par la télévision espagnole.

Certains clients souriants ont enlevé leurs masques et les ont jetés en l'air en quittant l'établissement quatre étoiles, tandis que d'autres ont pris la pose devant les photographes à l'entrée.

"La période de quarantaine de 14 jours étant terminée, ils ont été autorisés à partir. Il n'y a plus personne en quarantaine au sein de l'hôtel", a déclaré à l'AFP un porte-parole du département de la santé de la région des îles Canaries.

865 touristes provenant d'environ 25 pays logeaient dans cet hôtel lorsque la quarantaine a été décrétée fin février après qu'un client italien a été testé positif au virus, a expliqué ce porte-parole.

Les jours suivants, de nombreuses personnes confinées n'ayant pas montré de symptômes avaient déjà pu partir. Il ne restait donc plus mardi qu'environ 200 personnes en quarantaine, a-t-il ajouté.

Un porte-parole de l'hôtel a indiqué que l'établissement "fonctionnait de nouveau normalement".

Au total, sept résidents de cet hôtel ont été testés positifs (six Italiens et un Britannique), selon l'autorité sanitaire régionale. Quatre d'entre eux sont toujours hospitalisés.

Les derniers Belges qui étaient encore en quarantaine dans l'hôtel H10 Costa Adeje Palace à Tenerife sont rentrés jeudi passé en Belgique. Ils avaient atterri à l'aéroport d'Ostende.

Plus de 700 touristes séjournaient à l'hôtel H10 Costa Adeje Palace de l'île espagnole de Tenerife, dont 118 Belges (110 clients de Tui, deux de Sunweb et six via Corendon).