L'Italie prévoit de déployer en rue 60.000 volontaires chargés de dire aux passants de respecter la distance physique de sécurité, alors que le pays entre dans une nouvelle phase de déconfinement.

Ce plan, annoncé par le ministre aux Affaires régionales Francesco Boccia, vise à éviter que les gens ne se rapprochent trop les uns des autres sur les plages, dans les bars ou dans les parcs.

Les bénévoles ne seront pas des "sentinelles mais diffuseront plutôt les bons comportements" à adopter, précise le maire de Bari à La Repubblica.

Selon Francesco Boccia, il s'agira "d'assistants civiques", qui porteront une veste bleue et seront armés de leur "force de persuasion, de raison et de leur sourire", a-t-il indiqué à La Stampa.

Un appel est d'ores et déjà lancé à tous les citoyens, en priorité les personnes sans emploi ou bénéficiaires d'une aide sociale et sera publié cette semaine par l'Agence de protection civile.

Toujours dans La Stampa, M. Boccia déclare que le gouvernement a utilisé "une approche de la carotte et du bâton", qui "a fait ses preuves" mais il avertit: un prochain assouplissement des mesures pourrait être reporté si des personnes se comportent mal.

Dimanche, l'Italie recensait un total de 32.785 morts depuis le début de l'épidémie et 229.858 cas confirmés.