Les Affaires étrangères préconisent désormais une vigilance accrue pour les séjours dans ces deux régions d'Espagne. Les voyages y restent possibles mais un test de dépistage, voire une quarantaine, sont fortement recommandés au retour.

Vendredi, le gouvernement régional catalan a appelé les près de quatre millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone à "rester chez eux". Deuxième ville espagnole, très prisée des touristes, Barcelone fait face depuis quelques jours à un rebond des cas de Covid-19. Les cinémas, théâtres et discothèques ont été fermés et la capacité d'accueil des bars et restaurants a été réduite de moitié. Ces mesures devraient a priori durer deux semaines.

Autre changement, les Belges qui reviendraient du nord-ouest de l'Angleterre (Liverpool, Manchester), classé orange, devraient également se soumettre à un test ou à une quarantaine.

Pour le reste, les conseils aux voyageurs demeurent inchangés. Certaines régions d'Espagne, du Portugal et la ville anglaise de Leicester restent classés rouge. Les voyages non essentiels, comme les voyages touristiques, vers ces destinations sont dès lors interdits. Les voyages essentiels sont par contre bien autorisés. Un retour en Belgique depuis ces régions implique une quarantaine et des tests obligatoires.

Le SPF Affaires étrangères recommande de consulter les conseils aux voyageurs sur le site diplomatie.belgium.be et de s'inscrire sur la plateforme travellersonline.diplomatie.be avant tout voyage.