Un "TGV médicalisé" va être mobilisé mercredi pour la première fois en France afin d'évacuer 30 patients atteints par le coronavirus depuis l'est du pays vers des régions moins touchées par l'épidémie, a annoncé mardi le ministre de la Santé Olivier Véran. 

"Demain, un TGV médicalisé, une première en Europe, transportera 30 malades de Strasbourg et Mulhouse vers des territoires où il y a de la place", a précisé le ministre devant les députés. "Nous devons permettre à notre système de santé de soigner dans les meilleures conditions le plus grand nombre de patients", a-t-il souligné.

Plusieurs évacuations de patients ont été organisées ces derniers jours pour soulager les hôpitaux de l'est de la France, submergés par l'épidémie de coronavirus. Ces évacuations ont été organisées par l'armée par voie aérienne et ont concerné un nombre de malades plus limité.

Dans le même temps, plusieurs patients ont été transférés vers des pays limitrophes de la région Alsace (Allemagne, Suisse) afin de soulager les hôpitaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, premier foyer de contamination en France, actuellement proches de la saturation.

Selon les chiffres publiés lundi soir par les autorités sanitaires, 335 personnes ont succombé du coronavirus dans la région Grand Est. C'est plus d'un tiers des morts dénombrés en France, où le Covid-19 a fait 860 morts. Dans les dix départements du Grand Est, 526 personnes étaient par ailleurs en réanimation.