Le bilan de l'épidémie de coronavirus a été revu à la baisse mardi, à au moins 28.022 morts, en raison de chiffres révisés à la baisse dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, selon la Direction générale de la Santé. Dans ses données au 19 mai sur le site du gouvernement, la DGS indique 10.308 décès dans les Ehpad, contre 10.650 lundi.

Interrogée, la DGS a précisé que ce nouveau chiffre "résulte d'ajustements dans la remontée des données en provenance des établissements".

Le nombre de décès dans les hôpitaux s'élève de son côté à 17.714, soit 125 de plus que lundi.

Il y a déjà eu à plusieurs reprises des problèmes avec les remontées des bilans en Ehpad depuis leur prise en compte à partir de début avril.

Au cours d'un briefing quelques minutes plus tôt, son premier depuis environ deux semaines, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, n'avait pas donné, contrairement à l'habitude, le chiffre total des décès, se contentant de celui des hospitalisations, notamment en réanimation, qui poursuit sa baisse, à 1.894 malades graves (- 104 en 24 heures).

Interrogé sur l'objectif longtemps affiché par le gouvernement de pouvoir effectuer 700.000 tests par semaine, et qui n'en est pour l'instant qu'à la moitié avec environ 50.000 tests réalisés par jour, M. Salomon a assuré que ce chiffre n'était en fait pas le "vrai objectif".

"Le vrai objectif c'est que nous fassions des tests pour toutes les personnes qui sont symptomatiques, pour toutes les personnes qui en ont besoin, les cas contacts en particulier (...) toutes les situations où on a besoin de tester, autour d'un cluster autour de cas groupés (...), toutes les situations hospitalières qui le nécessitent (...) c'est ça le vrai objectif c'est de réussir notre stratégie de test et c'est ce que nous allons faire", a-t-il dit.