Après d'autres pays européens, c'est au tour des Pays-Bas d'annoncer la fermeture de toutes les écoles et milieux d'accueil des enfants jusqu'au 6 avril

Le gouvernement néerlandais a ordonné dimanche la fermeture de toutes les écoles, bars, restaurants, maisons closes ou encore coffee shop, afin de contrôler la progression de la pandémie de coronavirus.

"Du 16 mars au 6 avril (...), les écoles et garderies seront fermées sauf pour les enfants dont les parents occupent des emplois essentiels", a annoncé le ministre de l'Education Arie Slob.

"Tous les restaurants et bars ferment à partir de 18H00 aujourd'hui (dimanche) ainsi que les clubs de sport, saunas, maisons closes et coffee shops", a ajouté le ministre de la Santé, Bruno Bruins, lors d'une conférence de presse.

De nombreux établissements scolaires ont mis en place des mesures pour permettre de faire école à distance grâce aux cours en ligne, a annoncé le diffuseur public NOS.

Cette annonce intervient alors que l'épidémie du nouveau coronavirus a fait 20 morts dans le pays et contaminé 1.135 personnes.

Bruno Bruins a expliqué que cette mesure avait notamment été prise en réaction au "tourisme de café" belge. Selon la presse néerlandaise, les bars et les restaurants, tout particulièrement les établissements proches de la frontière au sud des Pays-Bas, sont remplis de visiteurs belges.

Leopold Lippens, maire de la ville belge de Knokke, à la frontière néerlandaise, a invité les Belges à rester chez eux et à ne pas se rendre aux Pays-Bas, rapporte le tabloïd De Telegraaf.

"Si vous vous rendez aux Pays-Bas, vous risquez de ramener le virus de nouveau en Belgique", a-t-il dit, ajoutant "on ne s'en sortira jamais sinon".

De longues files devant les coffee shops néerlandais après l'annonce de leur fermeture

De longues files se sont formées devant de nombreux coffee shops néerlandais après l'annonce de leur fermeture en raison de la propagation du coronavirus.

Le Luxembourg ferme ses bars et restaurants

Tous les restaurants et bars du Luxembourg vont fermer leurs portes dès minuit, a annoncé dimanche en fin de journée le Premier ministre Xavier Bettel. 

"Toutes les entreprises qui accueillent le public restent fermées", a annoncé M. Bettel, précisant que n'étaient pas concernés les magasins d'alimentation, les opticiens, les pharmacies, les services de télécommunications, les drogueries, les stations-services, les services de nettoyage à sec, les marchands de journaux et les services funéraires.

Les restaurants qui proposent des services de livraison pourront continuer leurs activités.

"Il en va aujourd'hui d'une prévention et d'une précaution", a justifié M. Bettel au terme d'un conseil de gouvernement extraordinaire convoqué dans l'après-midi.

M. Bettel a appelé à une limitation des déplacements de la population à ceux qui sont destinés à rejoindre le lieu de travail, aux visites médicales, à l'achat de nourriture et à l'aide aux personnes plus fragiles.

Les citoyens âgés de plus de 65 ans ou ayant un système immunitaire déficient sont priés de rester chez eux. "Ils doivent annuler les activités et limiter ce qui n'est pas indispensable", a pointé M. Bettel tout en lançant un appel à la solidarité à l'ensemble de la population pour leur venir en aide.

En outre, les piscines, musées, centres sportifs, discothèques, bibliothèques et cinémas resteront portes closes pour limiter la propagation du coronavirus.

"Je crois que tout le monde est peiné par ce qui arrive et nous devons tous nous serrer les coudes et espérer que dans 6 à 8 semaines ça ira beaucoup mieux", a commenté à l'AFP François Koepp, secrétaire général de la Fédération Horeca Luxembourg.

Il estime que 15.000 salariés du secteur de la restauration seront affectés par les mesures annoncées dimanche.

La pandémie a touché au moins une cinquantaine de personnes au Grand-Duché et un décès est signalé à ce stade.