La chancelière allemande Angela Merkel s'adressera pour la première fois aux Allemands mercredi soir à la télévision pour leur demander de respecter les consignes sanitaires mises en place avec l'épidémie de coronavirus, a annoncé le porte-parole du gouvernement.

Il a précisé qu'aucune nouvelle mesure ne devrait être annoncée à cette occasion, alors que les écoles sont fermées et la plupart des magasins "non essentiels" doivent l'être également progressivement.

"Il sera question de ce qu'il faut faire maintenant en Allemagne pour ralentir la propagation du virus et comment chacun doit y participer", a précisé Steffen Seibert.

Cette intervention télévisée de la dirigeante, à 20h15, intervient alors que l'Institut d'épidémiologie et de veille sanitaire Robert-Koch (RKI) a mis en garde contre les risques que le nouveau coronavirus ne touche d'ici à quelques mois dix millions de personnes en Allemagne si les mesures mises en place par le gouvernement et les Régions ne sont pas correctement appliquées.

Comme en France, l'arrivée des beaux jours a donné lieu à des scènes de parcs et jardins publics remplis de monde, ou de promeneurs flânant dans les rues ce week-end et lundi.

La police a même dû intervenir dans au moins deux parcs berlinois pour empêcher plusieurs centaines de jeunes de faire "une fête du coronavirus", selon la presse locale.

Jamais encore en plus de 14 ans au pouvoir, la chancelière ne s'était adressée aux Allemands à la télévision en dehors de ses allocations du Nouvel An.

En Allemagne, ce type d'intervention télévisée ne relève de toute façon pas de la tradition politique comme dans d'autres pays.

Jusqu'à mardi soir, le RKI avait enregistré plus de 7.000 cas confirmés de nouveau coronavirus, avec une croissance exponentielle ces derniers jours (+1.723 cas en 24 heures). Douze personnes sont mortes.