L'Italie a dépassé les 10.000 morts causés par la pandémie de Covid-19, avec 889 comptabilisés en 24 heures, a annoncé samedi la Protection civile.

Avec 10.023 décès, la péninsule est le pays le plus endeuillé au monde par cette pandémie.

Elle a enregistré un total de 92.472 cas, avec une contagion qui poursuit son lent ralentissement: +8,3% jeudi, +7,4% vendredi et +6,9% ce samedi.

Une note d'espoir malgré ces chiffres impressionnants : en Lombardie, la région la plus touchée de la péninsule avec près de 40.000 cas et près de 6.000 morts, le nombre de personnes hospitalisées avec des symptômes est resté quasiment stable (11.152, +15 en 24 heures), de même que celui des patients en soins intensifs (1.319, +27 en 24 heures).

"Dans nos hôpitaux, on commence à pousser un soupir de soulagement, léger mais quand même. Dans tous les services d'urgences, on enregistre une réduction (des arrivées de patients, ndlr), dans quelques-uns elle est légère, dans d'autres plus marquée", a déclaré Giulio Gallera, le responsable de la santé en Lombardie.

L'Emilie-Romagne reste la deuxième région la plus touchée avec plus de 1.300 décès et plus de 12.000 cas, précise la protection civile.

"Le compte courant de la protection civile a déjà recueilli plus de 61 millions d'euros de donation. Sur cette somme, 7,32 millions ont déjà été dépensés pour l'achat de masques et respirateurs", a souligné Angelo Borrelli, le chef de la protection civile, en présentant à la presse les dernières données.

"Ce matin, six patients qui étaient en réanimation à l'hôpital de Bergame (nord) ont été transférés à Cologne à bord d'un vol de l'aviation allemande. Je remercie la République allemande pour ce geste de solidarité. Actuellement, douze patients (italiens) sont en réanimation en Allemagne", a-t-il ajouté.