"Nous avons l'intention de remettre notre plan à l'Europe à la mi-octobre", a affirmé M. Conte dans un entretien au quotidien italien Il Fatto quotidiano publié mercredi.

"Nous sommes en train de travailler à la sélection de projets répondant directement à la logique des financements européens, qui impliquent des investissements et des réformes structurelles pour rendre le pays plus compétitif et solide", a-t-il expliqué.

"Nous accorderons beaucoup d'attention aux infrastructures matérielles et immatérielles, et nous voulons investir dans les écoles, les universités et la recherche. Nous en profiterons aussi pour améliorer l'efficacité de l'administration et du système judiciaire", a-t-il précisé.

Les dirigeants européens ont conclu le 21 juillet un accord historique sur un plan de relance post-coronavirus d'un montant de 750 milliards d'euros, basé pour la première fois sur une dette commune.

Les pays bénéficiaires, dont l'Italie à hauteur de 209 milliards d'euros, doivent présenter à Bruxelles leurs plans nationaux de relance, qui doivent respecter les priorités de la Commission européenne: la transition écologique et numérique, ainsi qu'une meilleure compétitivité.