La Russie a confirmé mardi qu'un "sommet d'urgence" du G20, consacré à la lutte contre la pandémie de coronavirus, sera organisé jeudi par visioconférence. "Le 26 mars, le président (Vladimir Poutine) participera au sommet d'urgence du G20, qui se tiendra sous forme de vidéoconférence", a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

Selon ce communiqué, le sommet "sera consacré à la lutte contre la pandémie de coronavirus et son impact sur l'économie mondiale".

La semaine dernière, l'Arabie Saoudite avait appelé à l'organisation d'un sommet virtuel du G20, le regroupement des 20 principales puissances économiques mondiales.

Lundi, les présidents français Emmanuel Macron et chinois Xi Jinping avaient à leur tour appelé à un sommet extraordinaire du G20 sur les aspects sanitaires et économiques de la crise du coronavirus.

Mardi soir, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a confirmé la préparation par vidéoconférence de ce sommet, qui aura lieu côté russe alors que M. Poutine sera en visite officielle à Saint-Pétersbourg.

Le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, a appelé dans une lettre datée de lundi à ce que les 20 économies les plus importantes du monde développent lors de ce sommet "une réponse comme en temps de guerre".

"Les dirigeants de ces pays doivent injecter massivement des ressources dans leurs économies", a-t-il indiqué. Ce programme de relance "doté de milliards de dollars" devrait servir à aider les pays pauvres. "Nous devons créer les conditions nécessaires et libérer des ressources pour garantir que les pays en développement aient les mêmes opportunités pour faire face à cette crise", a-t-il ajouté. "Tout manquement à cet engagement entraînera une pandémie aux proportions apocalytiques qui nous affectera tous."

M. Guterres demande également l'élimination de toutes les barrières commerciales et de tous les quotas, ainsi que des sanctions pour certains pays, afin que chacun ait un accès adéquat à la nourriture et aux médicaments.

La maladie Covid-19 a fait au moins 16.961 morts dans le monde depuis son apparition, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à midi.