Les Français devront encore se montrer patients. Au cours de sa quatrième prise de parole en direct, Emmanuel Macron a annoncé le prolongement du " confinement le plus strict " jusqu'au 11 mai.

Emmanuel Macron a commencé son allocution par un hommage, au personnel soignant d'une part, ainsi qu'à tous les travailleurs contraints de se déplacer. "Nous avons manqué de blouses, de masques, de gels hydroalcoolique" , concède le président de la République. "Étions-nous suffisamment préparés ? A l'évidence non", poursuit Emmanuel Macron, qui ajoute que personne n'avait prévu une crise d'une telle ampleur.

Comme attendu, Macron a annoncé le prolongement du confinement jusqu'au 11 mai, seule façon de "ralentir la propagation du virus" selon lui. A partir du 11 mai, les écoles, les universités et les crèches seront rouvertes progressivement. Emmanuel Macron a annoncé une organisation "nouvelle" pour sortir du confinement. En ce qui concerne les lieux de rassemblant du public, ils resteront encore fermés. Cela concerne les bars, les restaurants, mais aussi les salles de spectacle. La situation sera réévaluée à partir de la mi-mai.

Des masques pour tous et des aides financières

Le Président s'est également engagé à être capable de tester toutes les personnes présentant des symptômes d'ici le 11 mai. Mais les personnes les plus fragiles devront rester confinées après cette date. Il a également promis que l'Etat permettra " à chaque citoyen français de se procurer un masque grand public ", dont il recommande l'usage systématique dans les transports en commun et pour les professions les plus exposées.

Macron a également précisé que les mesures de chômage partiel seront maintenues, afin d'aider les entreprises et salariés. Des aides spécifiques seront également mises en place pour les familles les plus modestes ou les étudiants dans une situation précaire.

Le festival d'Avignon annulé

Le Festival d'Avignon, la plus célèbre manifestation théâtrale au monde, prévu du 3 au 23 juillet dans le sud de la France, a été annulée en raison de la crise sanitaire du coronavirus, ont indiqué lundi les organisateurs.

"Les conditions ne sont plus aujourd'hui réunies pour que se déroule la 74e édition", écrivent-il dans un communiqué, après avoir "pris acte des déclarations du Président de la République". Le président français Emmanuel Macron a expliqué lundi soir que les festivals ne pourraient se tenir avant, au moins, la mi-juillet.