Les 60 millions d'Italiens sont soumis depuis mardi à de sévères restrictions qui bousculent leur quotidien: il n'est pas recommandé d'aller manger chez ses parents, on peut courir mais en solo. Le gouvernement italien a publié deux notes explicatives à l'intention de la population.

Se déplacer

- Les Italiens peuvent sortir pour le travail, pour des soins de santé ou acheter de la nourriture. Mais ils doivent justifier leurs déplacements en brandissant une déclaration sur l'honneur, susceptible d'être vérifiée par la police.

- Il n'y a pas de postes fixes pour bloquer les mouvements des personnes, mais des contrôles de police pour veiller au respect des règles. Un chômeur de 40 ans a ainsi été verbalisé après avoir été intercepté en pleine nuit par des carabiniers alors qu'il allait en voiture acheter des cigarettes en dehors de sa commune de résidence.

- Les transports en commun et les taxis ne sont pas soumis à des restrictions. Mais les rues sont bien vides, confirme Daniele, chauffeur de taxi à Milan: "il n'y a pas de clients, ils n'arrivent pas, ils ne partent pas, ils ne se déplacent pas. Beaucoup de collègues sont déjà à la maison sans rien faire". Et mercredi, les gares étaient beaucoup plus vides que la veille, avec de nombreuses annulations de trains. Par haut-parleurs, les voyageurs sont prévenus qu'ils doivent remplir la déclaration sur l'honneur.

- Aucune limitation pour le transport de marchandises, le transport d'animaux, l'acheminement de paquets, qui s'apparentent à du travail.

- On a le droit de faire de l'exercice dehors, mais seul, pas en groupe.

Travailler, étudier

- Les casaniers sont à l'honneur car rester chez soi est "pour le bien de tous", selon le gouvernement. Le télétravail est donc conseillé, tout comme la prise de jours de congés.

- Les services administratifs publics restent ouverts, mais le gouvernement conseille d'utiliser les services en ligne.

- Ecoles et universités sont fermées, mais peuvent proposer un enseignement à distances.

Communiquer

- Confinés chez eux, les Italiens téléphonent désormais "tout au long de la journée" et non plus seulement le soir depuis leur réseau fixe, qui a enregistré une croissance du trafic de 70%, selon le patron de Telecom Italia Luigi Gubitosi.

- Et quand ils ne téléphonent pas, ils regardent la télé: le groupe Mediaset a enregistré une croissance "sensible" de ses audiences en janvier et février.

Visiter

- Les voyages de tourisme sont "absolument à éviter". Les vacanciers italiens ou étrangers déjà dans le pays doivent limiter leurs déplacements à ce qui est nécessaire pour rentrer chez eux.

- Un conseiller municipal préposé à la santé du Val d'Aoste (nord-ouest), frontalier avec la France et la Suisse, a invité les touristes à "rentrer chez eux".

Sortir

- Bars et restaurants sont ouverts de 06h00 à 18h00, mais il faut y respecter une distance d'au moins un mètre entre clients. Beaucoup ont décidé de fermer, comme l'Otello dans le quartier touristique de Trastevere, qui promet "une soirée Carbonara gratuite pour tous les médecins et infirmiers qui mènent héroïquement cette bataille, une fois l'urgence passée".

- Toutes les manifestations culturelles, sportives, religieuses ou festives sont suspendues. Pas de Calcio donc. Les compétitions organisées par des organismes internationaux se tiendront à huis clos. La foire du livre jeunesse de Bologne, le plus grand salon de ce genre en Europe, initialement prévue du 30 mars au 2 avril puis décalée du 4 au 7 mai, a été finalement annulée.

- Les lieux de culte restent ouverts, à condition de respecter la sacro-sainte distance d'un mètre. Mais les cérémonies religieuses (mariage, baptême, funérailles, prières musulmanes du vendredi) sont interdites. En Sicile, des participants à un cortège funéraire ont reçu une amende.

Consommer

- Les Italiens sont invités à faire leurs courses sans craindre des pénuries, insiste le gouvernement. Les autres emplettes doivent revêtir un caractère de stricte nécessité. Dans les supermarchés, le personnel est équipé de gants et de masques. Armani a annoncé la fermeture de ses magasins, restaurants et hôtels à Milan, la ville du styliste.

- Les coiffeurs, barbiers et esthéticiens munis de masques et de gants peuvent recevoir des clients. Mais un par un, sur rendez-vous, et en évitant les contacts entre personnes.

La famille

Manger chez ses parents n'est pas considéré comme un déplacement nécessaire, c'est donc en théorie interdit. En revanche, les parents divorcés peuvent se déplacer pour voir leurs enfants s'ils sont mineurs. S'occuper de personnes âgées est autorisé, tout en évitant le plus possible les contacts.