La plainte pour "abus de faiblesse" de cette habitante de Tourcoing (Nord), qui affirmait avoir été incitée à avoir une relation sexuelle avec M. Darmanin, alors maire de la ville, pour obtenir un logement et un emploi, avait été classée sans suite en mai 2018 par le parquet. Mais mi-juillet, l'association "Pourvoir féministe" avait demandé à la justice de réexaminer les faits, constitutifs selon elle d'un "trafic d'influence". Le ministre de l'Intérieur reste par ailleurs visé par une information judiciaire pour viol, relancée en juin après une longue bataille procédurale.