David Cameron s'est exprimé pour l'une des premières fois sur le Brexit. Il a admis, sur CNN, que certaines personnes "ne lui pardonneront jamais" d'avoir organisé le référendum sur le Brexit.

L'ancien Premier ministre britannique, David Cameron, s'est attaqué à l'actuel chef du gouvernement britannique, qui fait pourtant partie du même parti conservateur. David Cameron a déclaré qu'il n'était pas d'accord avec l'actuelle tactique de Boris Johnson et a ajouté qu'il pensait qu'un deuxième vote sur le Brexit était toujours possible. "Je ne pense pas non plus qu'un Brexit sans accord soit une bonne idée", a-t-il déclaré.

S'exprimant sur sa colère face à sa décision de convoquer un référendum sur le Brexit, il a affirmé que certaines personnes "ne lui pardonneront jamais de l'organisation d'un référendum".

"D'autres encore pour l'avoir tenu et l'avoir perdu. Il y a bien sûr tous ceux qui voulaient un référendum et qui voulaient partir qui sont heureux qu'une promesse ait été faite et une promesse tenue", a ajouté l'ancien Premier ministre.

Tous les jours ...

"Chaque jour, je pense au référendum et au fait que nous avons perdu, aux conséquences et aux choses qui auraient pu être faites différemment, et je m'inquiète désespérément de ce qui va arriver."

Il a ajouté qu'il pensait qu'un deuxième référendum pouvait être la solution pour sortir de l'impasse actuelle.

Cameron fait actuellement la promotion de son nouveau mémoire "For The Record", qui sera publié la semaine prochaine. Depuis sa démission et après avoir quitté la politique, il n’apparaît pas souvent en public et accorde rarement des interviews.