Sur les réseaux sociaux, les photos et vidéos de centaines d'oiseaux morts jonchant les rues de la capitale italienne ont provoqué un certain émoi. L’Organisation Internationale pour la Protection des Animaux (OIPA) a dénoncé ce "massacre" et a accusé les feux d'artifice tirés durant la nuit du 31 décembre d'être à l'origine de ce regrettable incident.


"Il se peut qu’ils soient morts de peur. Ils ont pu s’envoler en même temps, se cogner les uns contre les autres, ou encore frapper des fenêtres ou des lignes électriques. N’oublions pas qu’ils peuvent aussi mourir d’une crise cardiaque”, a déclaré Loredana Diglio, porte-parole de l'organisation.


Le gouvernement italien avait pourtant interdit de célébrer le Nouvel An à l'extérieur en raison de la pandémie et un couvre-feu entre 22h et 5h du matin était d'ailleurs d'application. Néanmoins, la police a été obligée d'intervenir à de nombreuses reprises. Au total, 79 personnes ont été blessées en raison d'incendies et 23 d'entre elles ont dû être hospitalisées.