Des avions de combat F-16 belges actuellement déployés en Lituanie ont intercepté mardi "avec succès" des appareils russes au-dessus de la mer Baltique à la limite de l'espace de l'Otan, a annoncé la composante Air sur Twitter.

Quatre de ces chasseurs, servis pas une cinquantaine de personnes, sont chargés depuis le 3 septembre de protéger l'espace aérien des pays baltes, membres de l'Otan et de l'Union européenne mais dépourvus d'avions de combat. Ils opèrent au départ de la base de Siauliai (nord de la Lituanie), aux côtés de F-16 danois, alors que des Gripen tchèques assurent la même mission, en cours depuis 2004 et baptisée "Baltic Air Policing (BAP), au départ d'Amari, en Estonie.

Selon la Force aérienne, plusieurs avions russes ont été interceptés mardi "à la frontière nord-est de l'Otan", dont un "puissant" Sukhoi Su-35 (Flanker dans la terminologie de l'Otan).

"Nos pilotes et notre personnel au sol ont fait du bon boulot, en préservant à nouveau l'espace aérien européen de l'Otan", conclut le tweet, qui montre une photo d'un Su-35 flanqué d'un F-16.

En septembre, des chasseurs belges avaient déjà intercepté deux bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-160 (Blackjack) au-dessus de la mer Baltique.

L'Otan reproche régulièrement aux appareils militaires russes de ne pas déposer de plan de vol et de couper leur "transpondeur", un dispositif électronique qui permet d'identifier un avion en vol.