La polémique a enflé ces derniers jours en Angleterre, après que des images montrant une très grande affluence au marché de Noël de Nottingham aient circulé sur les réseaux sociaux.

La ville anglaise de Nottingham, sévèrement touchée par l'épidémie de coronavirus, est en effet actuellement placée en niveau 3 d'alerte sanitaire, le plus élevé au Royaume-Uni, obligeant les bars et les restaurants à fermer, tous comme certains hôtels.

Pourtant, les autorités avaient décidé de maintenir le traditionnel marché de Noël, prévu cette année du 5 au 24 décembre 2020. Malgré de vives critiques, les organisateurs avaient en effet assuré que les règles sanitaires seraient scrupuleusement respectées.


Mais les responsables des "Winter Wonderland" semblent s'être fait complètement dépasser par les événements: le soir de l'ouverture du marché, l'affluence était telle que la distanciation sociale était impossible à respecter. Des images montrant des personnes chantant et dansant, parfois sans masque, ont rapidement inondé les réseaux sociaux, suscitant l'indignation de toute l'Angleterre.


"Ce n'est pas respectueux"

"Ce n'est pas du tout respectueux pour le personnel hospitalier", a déclaré Vincenzo Gargiulo, lui-même infirmier, au Nottinghamshire Live. "Ce n'est pas non plus respectueux pour les propriétaires de bars ou de restaurants, qui sont actuellement fermés. Vous voulez sortir ? D'accord, mais sortez en portant un masque, et en respectant la distance sociale", a-t-il poursuivi, amer.

Pour éviter les débordements, les autorités locales ont d'abord décidé de fermer temporairement le marché, le jour-même à 18h. 


Après une discussion conjointe entre les autorités et les organisateurs de l'événement, le marché a finalement été définitivement fermé pour tout le reste de l'année.