Des "millions" de migrants se dirigeront "bientôt" vers l'Europe après que la Turquie a ouvert ses frontières, a affirmé lundi le président Recep Tayyip Erdogan, accentuant la pression sur le Vieux Continent qui redoute un afflux majeur.

"Depuis que nous avons ouvert nos frontières (vendredi), le nombre de ceux qui se sont dirigés vers l'Europe a atteint les centaines de milliers. Bientôt, ce nombre s'exprimera en millions", a affirmé M. Erdogan lors d'un discours à Ankara. Ces chiffres semblent très surévalués par rapport à la réalité observée sur le terrain par l'AFP.


L'UE attend de la Turquie qu'elle respecte l'accord sur les migrants

L'Union européenne attend de la Turquie qu'elle respecte l'accord visant à empêcher les migrants d'atteindre l'Europe, a déclaré lundi le porte-parole d'Angela Merkel, après qu'Ankara eut mis en garde contre un nouvel afflux.

"Nous sommes convaincus de la valeur de l'accord et nous attendons qu'il soit respecté", a déclaré Steffen Seibert lors d'une conférence de presse à Berlin, ajoutant que tout différend sur le sujet entre Ankara et Bruxelles devrait être réglé via des discussions entre partenaires.