Il s'était fait discret ces dernières semaines. Le professeur Didier Raoult garde tout de même une certaine popularité, surtout à Marseille, même si les études les plus récentes ont remis en question l'efficacité du traitement. En juin, l'OMS avait même demandé de stopper les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine car son efficacité n'a pas pu être prouvée.

Un coup dur pour la légitimité de Didier Raoult? Lui continue en tout cas de défendre sa méthode. Selon lui, tout ce qui a pu être publié sur le sujet n'est pas fiable. Il l'a dit et répété dans sa nouvelle vidéo, publiée ce mardi sur Youtube. "Il faut arrêter une bonne fois pour toutes le mythe de la dangerosité de l'hydroxychloroquine", lance-t-il. "C'est un fantasme! Ça a mené au plus grand scandale scientifique de tous les temps. On n'a pas fini d'assumer. Il a montré, de manière objective, que les communications scientifiques étaient soumises à des influences et à des choix d'une très grande médiocrité", poursuit-il, en dénonçant des censures. 

"Chacun reste à sa place : les scientifiques font de la science, les politiques font de la politique. S'il n'y a plus de données scientifiques fiables, alors tout ça n'est que du contrôle, c'est du pouvoir d'imposer des manières de vivre qui ne sont plus basées sur des connaissances mais sur des convictions".


Didier Raoult a aussi présenté les chiffres de ses patients, démontrant selon lui par A+B que le traitement est efficace. Il est aussi persuadé que les revues scientifiques sont soumises à un "très grand degré de manipulation", ainsi qu'à une pression "absolument considérable".